Dans la lignée des jeunes joueurs qui émergent pour représenter l’équipe nationale marocaine, Sami El Anabi en fait partie et il se montre ambitieux. Présent dans le championnat bulgare depuis 2 saisons, il compte bien se révéler au grand public.

De plus en plus de jeunes prennent pour exemple les Lions de l’Atlas. De Achraf Hakimi à Sofiane Boufal en passant par Hakim Ziyech, nombreux sont les jeunes lionceaux voulant suivre leurs pas. Le football marocain se dévoile de plus en plus au grand public grâce à ses joueurs reconnus dans le monde du ballon rond (pour en savoir plus, lisez notre article sur le sujet ici).

Pour démontrer ce phénomène, Sami El Anabi en est un exemple parfait. Ce défenseur central âgé de 22 ans a étayé quelques clubs de la région liégeoise avant de rejoindre le bain de la formation pré-professionnelle. Il rêve d’imiter l’ancien international marocain Mehdi Benatia dans son jeu comme dans son attitude. “J’ai toujours rêvé de porter les couleurs du Maroc et, en suivant le parcours de Mehdi Benatia, je le prends pour exemple depuis petit. Ce serait incroyable de réaliser une carrière comme la sienne”, nous glisse-t-il.

De 2019 à 2021, il porte les couleurs du Royal Excelsior de Virton. Il y fera une cure d’apprentissage dans ce qui se présentera, pour El Anabi, comme étant sa première expérience aux portes du monde professionnel. « Ce fut les années les plus importantes de ma formation et c’est dans ce club où j’ai commencé à être positionné en défense centrale », nous confie-t-il.

Un démarrage “en côte” entre l’Espagne et la Bulgarie

Après ses années formatrices en Belgique, il signe son premier contrat professionnel du côté du Real Avilés C.F, pensionnaire de la Promoción de ascenso a Segunda Federación (l’équivalent de la 4ème division professionnelle, NDLR). Le défenseur se définit comme un joueur ayant la gagne dans le sang et prêt à tout pour la victoire. « Je ne lâche jamais peu importe ce qu’il peut se passer durant 90 minutes. Je connais mes qualités en tant que défenseur central et je travaille dessus afin d’en faire des forces imbattables », ajoute Sami El Anabi.

Sous la tunique bleu et blanche du Real Avilés C.F, le lionceau ne disputera que 5 matchs. (Photo – Droits réservés)

Pour sa première chez les professionnels, le lionceau ne séjournera que 5 petits mois sur la côte des Asturies et, immédiatement, il se verra offrir l’opportunité de jouer en première division bulgare. « J’ai d’abord signé Cherno More où j’ai peu joué mais beaucoup appris sur et en dehors des terrains. Et, depuis cet été, j’évolue dans le club rival, au Spartak Varna.», nous explique-t-il. 

La carrière de Sami El Anabi vient de commencer mais l’international espoir est ambitieux et ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, il compte bien aider son club à faire mieux en ce début de saison. « Mes objectifs à court terme sont de progresser avec mon équipe et pouvoir sortir la tête de l’eau. Sur le plan personnel, j’espère enchainer les matchs et continuer sur ma dynamique de progression », nous confie le jeune défenseur.