Fraîchement monté de D2 Belge, Ismaël Kandouss et son club de l’Union Saint-Gilloise sont en train de créer la sensation cette saison en étant premier et en course pour un titre de champion de Belgique. Joueur à la trajectoire atypique, Kandouss s’est entretenu avec nous en exclusivité chez DM Sport.

Pur produit de la formation nordiste, le jeune marocain ne passe pas par de centre de formation pour atteindre l’élite. Passé par des clubs comme Wasquehal ou encore l’USL Dunkerque, il a dû débuter par les divisions amateurs pour se faire une place dans le monde pro. Aujourd’hui joueur le plus ancien de l’effectif du club de Bruxelles (qu’il a rejoint en 2019), Ismaël s’est imposé comme un titulaire indiscutable dans ce qui est la meilleure défense de Pro League. Grand de son mètre 92, le joueur prend mon exemple Raphaël Varane, lui aussi originaire du Nord et dont l’ascension fut fulgurante. “Un sentiment de fierté de joie par rapport au parcours que j’ai eu”. Voici les mots du défenseur de 24 ans pour qualifier sa carrière dans le football et on lui accorde, il peut en être fier.

Ismäel Kandouss en National avec l’USL Dunkerque.

Comme dit précédemment, son club et lui sont actuellement leaders en Belgique dans une saison qui me marquer l’histoire du club bruxellois. Buteur ce week-end dans une rencontre extrêmement importante contre Courtrai, l’Union Saint-Gilloise possède 7 points d’avance sur le Club Brugge alors qu’il reste 4 journées. Cependant, le jeune défenseur marocain devra se frotter au système de Play-Off du championnat belge afin de pouvoir remporter le titre, et donc par la même occasion pouvoir se qualifier en Ligue des Champions. Le joueur se confie sur cette saison : “Je vis cela avec beaucoup de bonheur et de joie, on profite des bons moments jusqu’au bout”. Concernant les objectifs de ce dernier, il nous dit : “J’aimerais finir champion avec mon club et être sélectionné pour les prochaines échéances”.

Ismaël Kandouss cette saison avec l’Union Saint-Gilloise.

Le joueur ne se cache pas, la sélection est un véritable objectif pour lui, cette même sélection qu’il avait rejoins en 2019 lorsqu’il avait été pris par Patrice Beaumelle en U23 à l’occasion des éliminatoires de la CAN contre le Mali. Il revient sur cette expérience : “C’était incroyable, j’ai pu sentir ce que cela faisait de défendre les couleurs de mon pays d’origine, j’en garde que des bons souvenirs, j’ai pu rencontrer de bonnes personnes et prendre du plaisir à me battre à leurs côtés”. Dans un poste où les Lions de l’Atlas manquent de droitier, Ismaël Kandouss postule réellement à une place dans cette sélection à l’aube d’une Coupe du Monde au Qatar.

L’Union Saint-Gilloise a refusé une offre à la hauteur de 800 000€ de la part de Courtrai cet hiver.

Catégories: