Arrivé cet été en provenance de Schalke 04 à l’Olympique de Marseille, Amine Harit (24) est en train de vivre une saison compliqué avec le club phocéen. Cantonné au banc de touche, le joueur offensif marocain dispose d’un temps de jeu très insuffisant au vu des attentes qui était placé en lui. Amine n’a débuté que 8 fois sur la feuille de match pour 11 petites entrées. Retour sur la saison du joueur qui a participé à la Coupe du Monde 2018.

Une statistique qui fait mal : au mois de février le joueur n’a disputé que 145 minutes sur les 1 170 possibles. Un temps de jeu donc très minime. Pire encore, sur ces 8 titularisations, le joueur a toujours été remplacé avant la fin du match. Au niveau des chiffres encore, le joueur comptabilise 2 buts et 2 passes décisives. Il faut aussi rappeler que l’OM a tout fait cet été pour le signer, jusqu’à baisser le salaire de plusieurs cadres pour pouvoir l’enregistrer. Du coup, c’est quoi le problème ?

Amine Harit après sont but contre Rennes en septembre 2021.

Nous pourrions dire que c’est un problème de concurrence avec indéboulonnable Dimitri Payet qui joue au même poste que lui, mais le plus problème est plus profond. En effet, même quand le maître à jouer marseillais n’est pas là, Amine Harit ne bénéficie pas de la confiance du coach Sampaoli, lui préférant Luis Henrique par exemple. Un constat assez dur puisqu’il ne reflète pas la réalité. Effectivement, la plupart des supporters marseillais s’indignent du traitement du numéro 7 olympien, estimant qu’il mériterait plus de jeu surtout vu les prestations encourageantes qu’il livre quand Sampaoli le fait rentrer.

Amine Harit lors de la Coupe du Monde 2018.

Concernant son utilisation sur le terrain, le coach argentin aligne souvent le joueur le côté droit, position qui ne le met pas dans les meilleures conditions, lui-même le déclare sur Foot Mercato : “Le coach m’utilise à droite, ce n’est pas forcément mon poste, mais je le fais de mon mieux. Moi, je me sens plus à l’aise dans l’axe ou à gauche. J’espère avoir ma chance à ces postes“. Le joueur respecte les décisions de son entraîneur mais reste tout de même frustré de sa situation : “Je n’ai jamais été dans cette situation. La plupart du temps, j’étais sur le terrain. C’est de l’apprentissage. C’est une saison importante avec de nombreux joueurs de qualité donc c’est normal que ça tourne. Ce sont des questions qui vont commencer à venir dans un ou deux mois sur mon avenir.”

En parlent d’avenir, le joueur est actuellement prêté par Schalke 04, club qui se bat actuellement pour remonter en Bundesliga. Amine se plaît dans le Sud mais il sait qu’il doit jouer : “Je me sens bien ici, après le truc c’est que j’ai envie de jouer. Mais je ne me prends pas la tête, je suis encore sous contrat avec Schalke, donc il faudra voir ce qu’ils en disent aussi parce qu’ils vont peut-être remonter en Bundesliga. J’aimerais bien rester bien sûr, c’est un club historique, après il y a plein de choses à prendre en compte”

Amine Harit en Coupe de France cette saison avec l’OM.

Il reste encore du temps avant la fin de la saison, du temps que le milieu offensif marocain doit utiliser de manière très précieuse pour montrer ses qualités et surtout essayer de gagner sa place dans l’effectif olympien.